« Je veux des yeux, une jolie voix et des doigts »

« Je veux des yeux, une jolie voix et des doigts »

EXCLUSIF – Septième chronique de Philomène !

Le cœur de Madame s’est laissé toucher depuis des années par les écrits de grands poètes exilés. Son âme de professeure, animée par sa passion pour la littérature du XIXème siècle l’inspira plus d’une fois dans la composition de ses propres romans.

Mais cette âme sensible et passionnée a découvert que son regard était tombé malade : la macula, une tâche sur ses pupilles, l’empêche de regarder quoique ce soit précisément. Un drame pour une femme qui n’a qu’une passion, lire et écrire, autrement dit, fixer du papier décoré de caractères.

Elle contacte Philomène en lui disant ainsi : « Je veux des yeux, une jolie voix, et des doigts« . L’artiste ne peut se défaire de son talent, ce que prouve son humble démarche.

Des yeux et une jolie voix pour lui lire avec noblesse ce qu’elle a écrit. Des doigts pour poser sur le papier ce que son inspiration lui dicte, transcrire les nouvelles campées dans son imaginaire et qu’elle veut éditer. La dame avait posé deux conditions : que la voix aime la littérature et n’ait pas peur du silence.

Une intervenante lui est alors trouvée, partageant cette passion pour la littérature et douée d’une écoute attentive.

 

Régalez-vous des autres chroniques de Philomène : retrouvez toutes ses belles histoires ici.

1 Comment

  • Mathilde Sabbagh

    mars 16, 2017 at 11:51 Répondre

    très bien vu

Post a Comment