« J’étais vieille, seule, dèpassèe »

« J’étais vieille, seule, dèpassèe »

EXCLUSIF – Deuxième chronique de Philomène !

Huguette souffle plus fort que jamais ses 95 bougies, autour d’une belle table, entourée de ses amis. Elle prend la parole, et raconte. « J’étais vieille, seule, dépassée… »

Mais ça c’était avant ! En un clin d’œil, sa vie a basculé… Elle a découvert Philomène.

« D’un jour à l’autre, l’atmosphère amicale et dynamique de cette jeune équipe m’a fait retrouver les richesses de la vie : culture, art, musique…

Mais avant tout, la chaleur de l’amitié. »

2014 La chaleur de l'amitié Me Rimbaud petit mot

« Vous m’avez apporté de la variété dans la monotonie de la solitude, et avoir des projets, pour une personne âgée, quelle qu’elle soit, c’est très important. Même si le résultat n’est pas pour tout de suite, on a le projet de faire quelque chose.

Vous allez changer la vie des personnes âgées, et je vous en remercie. »

Régalez-vous des autres chroniques de Philomène : retrouvez toutes ses belles histoires ici.

No Comments

Post a Comment