L’art de converser

L’art de converser

EXCLUSIF – Troisième chronique de Philomène !

Un monsieur, retraité, a beaucoup de temps libre, mais il souffre que ce temps ne soit pas partagé, que sa famille, ses amis en aient bien moins que lui…

Il est cultivé, brillant, et désire ardemment discuter. Philomène est entré dans sa vie. Plein de reconnaissance, il confie :

« Je tiens à vous remercier vivement d’être venue chez moi hier, et de m’avoir consacré autant de temps.

Ce n’est pas tous les jours que j’ai l’occasion de discuter avec une Énarque, et j’ai particulièrement apprécié le fait que notre entretien ne soit pas une monologue, mais un dialogue.

En effet, vous avez su très vite me mettre à l’aise et j’ai parlé librement avec vous de mes motivations, de mes souhaits. »

Mais en plus d’être reconnaissant, il est généreux. Il sait bien qu’il n’est pas seul à souffrir de ce nouveau rapport au temps :

« Au niveau de ma personne aveugle que j’accompagne, je lui parlerai de Philomène à son retour d’hôpital.

Elle pourrait être intéressée par un dialogue sur la musique classique avec une personne compétente en la matière.

C’est à voir et cela dépend de sa décision. »

Et vous, qui donc connaissez-vous que l’aide de Philomène pourrait réconforter ?

 

 

Régalez-vous des autres chroniques de Philomène : retrouvez toutes ses belles histoires ici.

No Comments

Post a Comment