On appellera ça « Conversations avec une relique »

On appellera ça « Conversations avec une relique »

EXCLUSIF – Sixième chronique de Philomène !

Monsieur J a 92 ans.

Si son corps est fatigué, sa mémoire, elle, reste alerte. Et cette mémoire est habitée depuis nombre d’années par un épisode qui l’a forgé : la résistance. Dernier survivant de son réseau, l’homme se sent l’ultime détenteur de ce patrimoine collectif qu’il a vécu personnellement.

Il ne peut garder pour lui une telle passion, d’autant plus vive qu’elle est le fruit d’une expérience extrêmement forte. Il a toujours voulu la partager pour faire grandir ceux qui l’entourent.

Mais son histoire, ses proches la connaissent par cœur. Il a déjà écrit un livre à ce sujet, bref il a fait le nécessaire. Sa passion semble devoir d’éteindre.

C’est alors que Philomène vient le visiter.

Elle découvre un monsieur au visage terne, à l’air triste. Il manque de motivation. Sa famille proche n’en pouvant plus d’entendre sans cesse sa seule passion, il ne voit pas de solution. L’indifférence de ses proches ne partageant pas pleinement sa passion l’impacte trop, il préfère le silence.

Soudain, son regard s’éclaire et son visage fermé s’illumine : il aimerait partager son expérience avec un interlocuteur passionné par cette période.

« On appellera ça Conversations avec une relique ! » précise-t-il.

Depuis, chaque semaine, un étudiant en master d’histoire à la Sorbonne vient le visiter et tous deux plongent avec une délectation commune dans ce moment, historique pour l’un, personnel pour l’autre.

Régalez-vous des autres chroniques de Philomène : retrouvez toutes ses belles histoires ici.

2 Comments

  • Marie de Quercize

    mars 9, 2017 at 10:05 Répondre

    Je suis très interessée par vos articles et souhaite les suivre régulièrement

    • Bérengère de la Bigne

      mars 9, 2017 at 11:51 Répondre

      Merci pour votre intérêt pour Philomène. Il est possible de recevoir des mails (cocher la case correspondant « prévenez-moi… »), et si vous nous suivez déjà sur Facebook, tous les articles y sont relayés !

Post a Comment